STELLA MARIS
DOUARNENEZ
Régional 3. Ergué-Armel FC - Stella-Maris (B) : 0-2
Les Armélois ont lontemps couru après le score mais, sur un terrain qui s'est beaucoup dégradé au fil des minutes, les jambes ont eu du mal à suivre et les Douarnenistes en ont profité pour doubler la mise sur un contre rapidement joué et sans doute hors-jeu.
Debriefing à chaud d'Anthony Le Pape : « On est fatigué. Il y a eu la Coupe de France et il ne faut pas oublier non plus que l'on est sur le pont depuis le 20 juillet et que l'on avait joué la montée en R3 jusqu'à la dernière journée de la saison passée. » Mais il n'y avait quand même pas que de la fatigue accumulée pour l'entraîneur armélois : « Je n'ai pas l'habitude de critiquer l'arbitrage mais on se fait plomber sur les deux buts que l'on prend. Sur le premier, il y a faute avant, et sur le second, là, c'est l'arbitre assistant qui laisse passer un hors-jeu flagrant. » Explication de Monsieur Aubry : « Je n'ai pas sifflé faute avant le premier but car, pour moi, le Douarneniste joue le ballon. Et sur le deuxième but, oui, il doit y avoir hors-jeu, mais je n'étais pas très bien placé et je devais donc suivre l'assistant. »

Le doublé de Gourlaouen


Johan Gourlaouen en profita pour réussir son premier doublé de la saison. D'abord en ouvrant le score sur une passe de Juyol (0-1, 37'). Puis en doublant la mise sur un centre de Castor (0-2, 73'). Mais en se faisant quand même une petite frayeur au passage car son tir frappa le dessous.
 
de la transversale avant de retomber derrière la ligne... « J'ai voulu ménager un peu le suspense mais j'aime bien jouer contre les Ergué car j'avais déjà marqué contre Ergué-Gabéric. » « C'était contre les Paotred-Dispount », précisa Frédérik Le Bourch. Le coach douarneniste n'était évidemment pas déçu du voyage : « La série continue. C'est notre quatrième victoire dans une série de six matchs sans défaite avec une équipe jeune qui essaye de jouer. » Celle d'Anthony Le Pape aurait bien voulu jouer davantage... « Mais le terrain était trop compliqué et ça n'a pas voulu tourner en notre faveur. » Juste avant le deuxième but, une volée de Guillou s'écrasa en effet sur la barre de Dumay (72') qui s'opposa en plus à des tirs de Jaouen (67') et de Le Lay (86'). Le gardien douarneniste finissait ainsi le travail que Gourlaouen avait commencé.
D. V.

© Le Télégramme (texte et photo)
Retour
Conception et developpement du site : Web Expert Academy - Version corrigée - 2017