STELLA MARIS
DOUARNENEZ
Réservez votre billet ! en savoir +
Convocations U11 pour le samedi 17 Novembre en savoir +
Partenaire du match Stella foot / Lannion FC en savoir +
Merci au Stade Brestois 29 ! en savoir +
INFOS COUPE DE FRANCE en savoir +
Pleudihen - Douarnenez. Comme on se retrouve !

L’un espère que le scénario se répète. L’autre, que l’issue soit enfin heureuse. Il y a tout juste un an, à ce même sixième tour de Coupe de France, la Stella Maris de Douarnenez (29) et Pleudihen (22) se rencontraient. De ce match remporté par les Finistériens (2-0), Mickaël Le Bescond, capitaine auteur d’un doublé et Vincent Brebel, milieu défensif de Pleudihen, s’en souviennent très bien. Et attendent avec gourmandise leurs retrouvailles.

Ce qui s’est passé

 

Mickaël Le Bescond (capitaine de la Stella Maris) : C’est un match qui s’était déroulé dans un excellent état d’esprit et dans une bonne ambiance avec les supporters de Pleudihen qui s’étaient déplacés. La première mi-temps avait été très compliquée pour nous, mais les changements effectués à la pause nous avaient fait du bien. Le fait d’avoir marqué les deux buts reste pour moi un souvenir incroyable. J’ai toujours joué à la Stella et je rêvais d’aller au 7e tour avec mon club de toujours. On s’est ensuite retrouvé face au FC Lorient (L2).

Vincent Brebel (milieu de terrain de Pleudihen) : C’est un souvenir forcément mitigé voire mauvais car on se fait sortir. On a été un peu trop peureux, avec un peu de pression pour certains joueurs qui découvraient la Coupe de France. Je pense qu’on ne s’est peut-être pas lâché assez sur ce match-là. On est tombé contre une équipe de Douarnenez plus mature que nous, avec un peu plus de qualité.

Ce qui a changé

 

M. L. B. : On a changé de coach. On arrivait à une fin de cycle et le nouveau coach (Fred Rouzo) a amené une nouvelle philosophie. Il a relancé certains joueurs. Il a remis les choses à plat, a apporté de la rigueur. Malgré sa jeunesse (22 ans de moyenne d’âge lors du dernier match), l’équipe fait quand même preuve d’une certaine maturité.

V. B. : On est monté en R2 et on est encore invaincu depuis le début de la saison. On a gagné en maturité parce qu’on avait 4-5 joueurs qui découvraient ce niveau de la compétition. Cette année, la pression sera peut-être un peu moins forte. Ils vont pouvoir se lâcher plus. On a aussi un nouveau capitaine d’expérience (David Mian), qui vient de Saint-Malo et qui sait fédérer.

 

Ce qui peut arriver

 

M. L. B : Je m’attends à un match très serré. J’imagine que les joueurs de Pleudihen voudront prendre leur revanche, et c’est bien normal. Sauf que nous, nous n’avons pas envie que ça s’arrête là. Pour passer, on pourra s’appuyer sur nos forces : nous sommes costauds, bien organisés, solidaires et sur une bonne dynamique. Nous sommes en confiance, mais sans être en excès de confiance.

V. B. : J’espère que l’on va se créer plus d’occasions que l’an dernier. Le fait qu’on ait gagné en maturité va nous permettre d’avoir plus de répondant athlétique et dans le jeu. On a un bloc défensif costaud, avec un jeu de contre intéressant. Mais il faut qu’on arrive à mettre encore mieux en place notre jeu et diversifier nos actions offensives.


© Le Télégramme (texte et photo)

Retour
Conception et developpement du site : Web Expert Academy - Version corrigée - 2017