STELLA MARIS
DOUARNENEZ
Réservez votre billet ! en savoir +
Convocations U11 pour le samedi 17 Novembre en savoir +
Partenaire du match Stella foot / Lannion FC en savoir +
Merci au Stade Brestois 29 ! en savoir +
INFOS COUPE DE FRANCE en savoir +
Pleudihen (R2) - Douarnenez (R2) : 1-3 Douarnenez, loin devant.

Comme la saison passée au même tour, Douarnenez a fait tomber Pleudihen, ce dimanche (3-1). Une issue totalement logique au regard d’une prestation maîtrisée de bout en bout sur la pelouse costarmoricaine.

Il n’y a pas eu photo, ce dimanche, à Pleudihen. Si les deux formations trustent actuellement la première place de leur groupe de R2, Il y avait bel et bien un monde d’écart entre Douarnenez et l’équipe costarmoricaine. Beaucoup plus forte dans le jeu, la Stella Maris a dominé son sujet de bout en bout et sera logiquement au tirage du septième tour, mercredi. Déjà battus au même stade de la compétition par les Douarnenistes la saison passée, les Pleudihennais n’avaient pas les armes pour faire mieux, ce dimanche, sur leur pelouse.

 

Le Bescond joue avec le vent

 

Dès le coup d’envoi, les Finistériens prenaient le jeu à leur compte et se montraient dangereux. Sur corner, la frappe de Nicolas était repoussée in extremis par la défense locale qui peinait à ressortir proprement le ballon. Il faut dire que le vent soufflait fort et influençait évidemment le rapport de force. Il fut même décisif sur un coup franc lointain de Le Bescond qui, profitant également de la naïveté de David, le portier costarmoricain, ouvrit la marque de très jolie manière (0-1, 11’).

Un but qui épousait le sens du jeu. Plus forts dans la maîtrise, davantage à même de faire des différences, les visiteurs auraient même pu doubler la mise par l’intermédiaire de Le Corre, d’abord repris in extremis dans la surface (21’) puis auteur d’une frappe non cadrée (30’).

Trop imprécis pour faire douter la Stella, les Pleudihennais ont peiné à investir le camp adverse. En première période, seule une tentative insuffisamment puissante de Mest (14’) fut à mettre à leur crédit. Trop peu, évidemment, face à une équipe douarneniste en pleine confiance et vraiment sûre de son fait. Une physionomie qui ne changea guère en seconde période. Même avec l’aide du vent, cette fois, les hommes de Patrice Muset ne sont pas parvenus à prendre le match à leur compte. Car en dépit d’une tentative lointaine de Kermanach (60’), Henrio ne fut que trop rarement mis en danger. Au contraire. Sur un contre lancé par Le Corre, intenable, Le Besond suivait parfaitement et s’offrait un doublé en crucifiant David dans la surface (0-2, 62’).

 

Impressionnante dynamique

 

 

Deux buts d’écart qui illustraient assez fidèlement la différence de niveau entre les deux équipes et un rapport de force identique durant l’ensemble du match. A l’image de leur début de championnat (quatre victoires en quatre matchs), les joueurs de Frédéric Rouzo surfent actuellement sur une impressionnante dynamique dont Pleudihen a fait les frais, dimanche. En parachevant le succès des siens (0-3, 75’), Pichavant a donné plus d’ampleur à une victoire totalement méritée. En dépit de la réduction du score de Trémorin en toute fin de match (1-3, 90’), La Stella Maris peut attendre le tirage du septième tour, mercredi, avec une grande sérénité : elle sera au rendez-vous.

 

La fiche technique

Arbitre : M. Le Corguillé.

BUTS. Pleudihen : Trémorin (90’) ; Douarnenez : Le Bescond (11’, 60’), Pichavant (75’).

Avertissements. Pleudihen : Trémorin (68’) ; Douarnenez : Saulnier (90’).

Expulsion. Douarnenez : Saulnier (90’+2).

PLEUDIHEN : Julien - Richard, Frévil, Mian-David, Dufée - Mest, Escanez (Tremorin, 59’), Brebel (Mallard, 77’), Cebil (Monnier, 75’) - Hennecart, Kermanach.

DOUARNENEZ : Henrio - Marchadour, Eatir, Trétout, Guilloux - Le Corre, Le Bescond, Nicolas (Saulnier, 61’), Blouet - Gueguen, Pichavant.


© Le Télégramme 

Retour
Conception et developpement du site : Web Expert Academy - Version corrigée - 2017