STELLA MARIS
DOUARNENEZ
Partenaire du match de R2 : Stella Maris / Quimper KFC en savoir +
Mondial Pupilles / Hébergement en savoir +
Mathis Henrio, la bonne étoile de Douarnenez.

Si un jour on demande à Mathis Henrio ce qu’il a fait de ses 20 ans, il pourra répondre qu’à cet âge, il avait déjà disputé deux septièmes tours de Coupe de France. Pas mal pour le (jeune) gardien d’une équipe de Régional 2.

Formé à la Stella Maris puis parti chez le voisin Quimper-Kerfeunteun en U14, Mathis Henrio est revenu dans son club formateur lors de la saison 2016-17 pour occuper un poste de gardien titulaire en DSR, alors qu’il n’avait pas encore 18 ans. « C’est un super mec que j’ai découvert à mon arrivée. Il a gagné cette année en maturité et en autorité sous la coupe de l’ancien gardien de la Stella Serge Gourmelen », estime son entraîneur Fred Rouzo.

C’est surtout cette saison le gardien d’une équipe qui prend très peu de buts : zéro en six matchs de championnat et seulement deux en cinq tours de Coupe de France, dont un sur penalty à Quimper-Kerfeunteun, où il est ensuite sorti vainqueur de la séance de tirs au but avec notamment un arrêt.

 

Grand fan de Grégory Coupet

 

« Cette année, je touche beaucoup moins de ballons, mais ça demande pas mal de concentration pour être prêt quand il y a quelque chose à faire et que ça soit bien fait », explique-t-il, conscient aussi qu’il risque d’être davantage à l’ouvrage dimanche contre Lannion (National 3). Ce deuxième septième tour d’affilée ravit et motive ce grand fan de Grégory Coupet qu’il rêve de rencontrer (l’appel est lancé, Grégory si tu lis ces lignes…)

« Le club n’était plus arrivé à ce niveau depuis 20 ans et là, on en dispute un deuxième d’affilée. Dimanche, on a l’ambition d’aller encore peu plus loin. L’expérience du match de la saison passée contre Lorient (0-4) va nous servir. On a le groupe pour sortir un gros match et parvenir à surmonter les deux divisons d’écart. Psychologiquement, on peut aussi se dire que si nos championnats respectifs s’arrêtaient aujourd’hui, les deux clubs seraient au même niveau en R1 ».


© Le Télégramme (texte et photo)

Retour
Conception et developpement du site : Web Expert Academy - Version corrigée - 2017