STELLA MARIS
DOUARNENEZ
Partenaire du match de R2 : Stella Maris / Quimper KFC en savoir +
Mondial Pupilles / Hébergement en savoir +
Le fidèle capitaine savoure

Un quart de siècle après sa première licence à la Stella Maris, Mickaël Le Bescond vit une saison exceptionnelle avec l’équipe A. Le capitaine revient sur cette période faste.

Mickaël, pouvez-vous nous rappeler votre parcours au club ?

C’est simple, j’y joue depuis mes six ans ! Comme j’en ai 30 aujourd’hui, cela fait ma 24 ou 25e licence. J’ai connu toutes les équipes et, le plus souvent, en tant que capitaine. Je suis plus un milieu orienteur récupérateur plutôt qu’un vrai technicien.

 


Vous avez donc connu les hauts et les bas de ce club qui vous est cher ?

Oui, tout club a des passages plus ou moins compliqués. Moi j’ai tout vécu de la DSE (Division supérieure élite) à la PH (Promotion d’honneur). Le moment le plus dur est d’avoir vu, une année, la plupart de mes potes quitter le club. Cela fait mal et tu te poses des questions. J’avais eu pas mal de sollicitations mais j’ai décidé de rester avec mon pote Alan Blouet, entre autres.


Et cette fidélité est récompensée cette saison ?

Exactement et plutôt bien d’ailleurs : une seule défaite et un nul en championnat pour quinze victoires, 55 buts marqués pour six encaissés. C’est du rarement, voire du jamais vu, en championnat de ligue. La montée est à portée de main, peut être, dès dimanche prochain. Ensuite, nous nous consacrerons au maintien de la B et à la montée de la C qui est plutôt bien engagée aussi. Enfin, cerise sur le gâteau, la Coupe de Bretagne avec la réception de Baud, le 21 avril à la Sainte-Croix. D’ailleurs, je lance un appel à nos fidèles supporters pour qu’ils viennent nous encourager. Nous avons besoin d’eux. Ils font partie du club au même titre que les bénévoles et dirigeants qui ne ménagent pas leurs efforts, non plus, et qui sont pour beaucoup dans la réussite actuelle.


Un mot sur le travail de votre entraîneur, Fred Rouzo ?

Un seul mot : tout simplement bluffant. Dès le premier entraînement, il nous a dit « Vous avez le potentiel pour monter plus haut. Il suffit de travailler, travailler et vous arriverez ». Personne n’y croyait mais force est de reconnaître qu’il est en train de réussir. Certes, il a profité du travail antérieur mais il a apporté sa touche personnelle : mobiliser les jeunes, imposer un style de jeu et une rigueur, proposer de la variété lors des entraînements, et enfin responsabiliser les anciens comme Thomas Eatir, Alan Blouet et moi-même, pour faire le lien entre lui et les joueurs sur le terrain.


La mayonnaise a donc pris ?

Oui, nous devrions atteindre les objectifs fixés en début de saison, avec en bonus l’espoir d’un grand coup en Coupe de Bretagne, dont la finale se déroulera à Plomelin en mai. Ce serait super d’y envoyer les supporters et de rapporter la coupe à Douarn’! Cela ne vaudra pas notre match contre la FC Lorient mais une coupe reste une coupe, même de Bretagne. Ce serait une grande récompense pour le travail de Fred et l’investissement des jeunes.


© Le Télégramme 

Retour
Conception et developpement du site : Web Expert Academy - Version corrigée - 2017